Inventaire des articles

Pour que vous puissiez retrouver les articles en fonction de vos affinités, voici l’inventaire de ce que j’ai écrit sur le blog. J’espère qu’il vous sera utile:) !

Les Plages

Plage des Salines : http://wp.me/p2OzJC-1v

La Douche : http://wp.me/p2OzJC-71

La plage de Babin : http://wp.me/p2OzJC-c3

Plage de la Grande Anse : http://wp.me/p2OzJC-gT

Les cascades

Bras de Fort : http://wp.me/p2OzJC-7j

La Lézarde : http://wp.me/p2OzJC-h7

Le saut de l’Acomat : http://wp.me/p2OzJC-o8

Le saut des Trois Cornes : http://wp.me/p2OzJC-ow

Les sports

Le vélo : http://wp.me/p2OzJC-30

Le surf : http://wp.me/p2OzJC-4

La zumba : http://wp.me/p2OzJC-mf

La planche à voile : http://wp.me/p2OzJC-oh

Le golf : http://wp.me/p2OzJC-oo

Le paddle : http://wp.me/p2OzJC-wn

Quad , kayak, bodyboard, velaqua : http://wp.me/p2OzJC-yA

 Randonnées 

Chutes du Carbet : http://wp.me/p2OzJC-5n

La Soufrière : http://wp.me/p2OzJC-bD

De la baie Olive à l’Anse à l’eau : http://wp.me/p2OzJC-nk

Balade entre la page de la Chappelle à Anse Bertrand et celle du Souffleur à Port Louis : http://wp.me/p2OzJC-oy

Balde entre la plage de Cluny et Deshaies : http://wp.me/p2OzJC-rZ

Hauteurs de Capesterre : Grand Étang, bassin Paradise, chute du Carbet et source chaude : http://wp.me/p2OzJC-yu

Lac Grand Etang : http://wp.me/p2OzJC-sz

Col des mamelles, mamelle Pigeon, Malendure, sources chaudes de Bouillante : http://wp.me/p2OzJC-yq

Les activités et visites

Distillerie de Bologne : http://wp.me/p2OzJC-cY

Jardin botanique de Deshaies : http://wp.me/p2OzJC-cR

Pour ado : ilet Gosier, porte d’enfer et aquarium : http://wp.me/p2OzJC-4s

Accrobranche  au parc des Mamelles : http://wp.me/p2OzJC-5M

La Désirade : http://wp.me/p2OzJC-9a

Visite de la mangrove en kayak à Vieux Bourg : http://wp.me/p2OzJC-9y

Visite de la mangrove à Sainte Rose en bateau : http://wp.me/p2OzJC-bJ

La Guadeloupe en autogire : http://wp.me/p2OzJC-e5

Le snorkeling à Malendure : http://wp.me/p2OzJC-o2

Jardin de Valombreuse : http://wp.me/p2OzJC-mh

Les musées

Musée du Memorial Acte : http://wp.me/p2OzJC-tO

L’Habitation Côté sous le vent : http://wp.me/p2OzJC-sa

Parc archéologique des Rches gravées : http://wp.me/p2OzJC-uE

Le musée Edgar Cler de moule sur les amérindiens : http://wp.me/p2OzJC-qY

Les villes

Pointe à Pitre : http://wp.me/p2OzJC-2g

Basse Terre : http://wp.me/p2OzJC-u5

Les évènements

Le Carnaval : http://wp.me/p2OzJC-1Z

Pâques : http://wp.me/p2OzJC-a8

Octobre, mois du créole : http://wp.me/p2OzJC-rO

Toussaint, le cimetière de Morne à l’Eau :  http://wp.me/p2OzJC-st

Noël : http://wp.me/p2OzJC-rU

Les sorties

One Woman Show : Laurence Joseph : http://wp.me/p2OzJC-8X

Full moon party : http://wp.me/p2OzJC-b1

Afterwork à La Toubana : http://wp.me/p2OzJC-cD

Tendacayou, restaurant et spa : http://wp.me/p2OzJC-ma

 

La Gastronomie 

Les restaurants 

Le Zagaya : http://wp.me/p2OzJC-2x

La Rhumerie du Pirate : http://wp.me/p2OzJC-5r

Le Tamarinier : http://wp.me/p2OzJC-ux

L’Autre Version, L’Orchidea, La Toubana, L’iguane café : http://wp.me/p2OzJC-wp

Les bokits et agoulous : http://wp.me/p2OzJC-bg

Les pieds dans l’eau : http://wp.me/p2OzJC-cO

Les grills : http://wp.me/p2OzJC-jg

Manger de la raclette : http://wp.me/p2OzJC-rS

Manger indien : http://wp.me/p2OzJC-lh

Les recettes

Recettes au maracudja : http://wp.me/p2OzJC-jl

Recettes à la banane : http://wp.me/p2OzJC-jL

Recettes de poisson : http://wp.me/p2OzJC-kM

Recette de la christophine farcie : http://wp.me/p2OzJC-l3

La fête du colombo : http://wp.me/p2OzJC-lq

Le poulet boucané : http://wp.me/p2OzJC-lz

Entrées créoles : http://wp.me/p2OzJC-lx

Jambon de Noël : http://wp.me/p2OzJC-rW

Boire

Le rhum : http://wp.me/p2OzJC-au

Boissons créoles sans alcool : http://wp.me/p2OzJC-sr

 

Voyages dans les îles et aux Etats-Unis

Porto Rico : http://wp.me/p2OzJC-3k

Porto Rico : San Juan : http://wp.me/p2OzJC-3A

Porto Rico : Sud ouest : http://wp.me/p2OzJC-3I

La Barbade : http://wp.me/p2OzJC-eB

La Barbade, ville et histoire : http://wp.me/p2OzJC-fk

La Barbarde, côté nature : http://wp.me/p2OzJC-fN

Martinique : http://wp.me/p2OzJC-it

Martinique : road trip : http://wp.me/p2OzJC-iw

La Dominique : http://wp.me/p2OzJC-x6

L’écotourisme en Dominique : http://wp.me/p2OzJC-xk

Saint Martin : http://wp.me/p2OzJC-zB

Sainte Lucie : http://wp.me/p2OzJC-zE

Miami, visiter : http://wp.me/p2OzJC-7I

Vivre comme un habitant de Miami : http://wp.me/p2OzJC-8b

Les fails de Miami : http://wp.me/p2OzJC-8z

Floride : Black Friday : http://wp.me/p2OzJC-vr

New York : http://wp.me/p2OzJC-sx

Les billets d’Humeur 

Téléphonie en Guadeloupe : http://wp.me/p2OzJC-cT

Recevoir des invités : http://wp.me/p2OzJC-hm

Voyager dans les Caraïbes : http://wp.me/p2OzJC-hG

Consommer en Guadeloupe : http://wp.me/p2OzJC-ka

Bilan du blog à 9 mois : http://wp.me/p2OzJC-lI

Conduire en Guadeloupe : http://wp.me/p2OzJC-lK

Le cas Citroën : http://wp.me/p2OzJC-pE

Attentats de Paris : http://wp.me/p2OzJC-vi

La drague en Guadeloupe : http://wp.me/p2OzJC-uu

Dernier bilan du bog : http://wp.me/p2OzJC-z6

Partir sur une île : avoir des projets : http://wp.me/p2OzJC-sn

Vivre en Guadeloupe : ce que je n’ai pas aimé : http://wp.me/p2OzJC-md

Ce que j’ai pensé de la vie en Guadeloupe : http://wp.me/p2OzJC-un

 

 

 

 

 

 

 

Quand tu pars sur une île et que tu es une citadine, il te faut des projets !

Comme tu l’as lu dans l’article précédent, je me suis adaptée, mais les contraintes ont dépassé les avantages de ma vie en Guadeloupe. Biensûr, le climat insulaire est clément et les paysages paradisiaques. Mais venir en vacances et vivre quelque part sont deux choses différentes. J’insiste ! Maintenant, si je te dis que j’ai fui ma Savoie natale pour habiter la capitale et que j’ai adoré vivre à New York quand j’ai trouvé Paris trop petit, tu comprendras un peu mieux pourquoi je n’ai pas été à mon aise… Et je pense d’ailleurs qu’il est temps pour moi de partir puisque j’arrive à un stade où je commence à « banaliser » ces choses que n’aime pas, à faire avec au lieu de me révolter.

Avant de partir, je savais déjà plus ou moins que ça n’allait pas être mon « éloignement de Paris » favori. Mais tu penses bien que je ne suis pas non plus partie sur un coup de folie. J’avais depuis quelques temps des projets qu’il était temps de concrétiser.

1/ L’envie d’évoluer

Attention, qu’on ne se trompe pas de sujet. Je n’ai pas fui. J’aimais ce que je faisais, j’avais une place confortable dans mon ancienne boîte (que j’ai regrettée dans les moments difficiles). Toutefois, il arrive un moment où on a envie de plus, d’autre chose. J’en étais là avant de partir et je pense que je n’aurais rien entrepris de moi-même si je n’avais pas eu cette opportunité de me « jeter dans le vide ». Parce que crois-moi, il n’y a pas plus angoissée à l’idée de perdre son job, de se retrouver au chômage, de devoir rentrer vivre chez ses parents et tout ce qui va avec la peur de l’échec que moi.

Non non, je ne me suis pas trompée de logo… La fac des Antilles a un partenariat avec l’IAE de Brest pour différents masters en cours du soir.

2/ J’ai toujours eu envie de faire un blog

Et ce blog, pour évoluer, j’en avais besoin, j’ai toujours eu envie d’en écrire un. Mais le faire sur Paris m’a pas mal découragée. Il y en a déjà tellement ! Pas facile de se faire une place. Alors quand j’ai su que je venais m’installer en Guadeloupe, le sujet était tout trouvé !

blog, vivre sur une ile

3/ Prendre le temps pour un autre projet

Je ne t’en ai jamais parlé mais depuis quelques années, un projet familial me tient particulièrement à cœur. Si tu t’attends au mot enceinte, tu vas être déçu, mon horloge biologique ne tourne pas, j’ai encore mille choses à faire avant d’y penser ! (Futurs recruteurs, Maman, les copines, svp, plus de questions sur le sujet !) Ce projet, c’est le lancement depuis l’hiver dernier d’une société de location saisonnière dans un chalet à la montagne. Ceci-dit, on peut quand-même parler de bébé puisque c’est un projet ultra prenant où tout est à faire ! Exactement comme le blog et la double compétence, si je ne m’étais pas éloignée de ma routine pour quelques temps, je n’aurais jamais pris le temps de le faire correctement.

Avec du recul, si je devais le refaire, je le referais. Aller voir ailleurs est toujours enrichissant, ça permet d’être plus ouvert d’esprit et tolérant. Et ça m’a été bénéfique sur le plan professionnel et sur la possibilité de prendre du recul pour avancer autrement. En revanche, si on me me propose de revenir habiter ici, ça sera non. Une grande ville cosmopolite ok mais pas une île. La Guadeloupe, pour les vacances, avec plaisir, pour y vivre, c’est trop petit.

Ben oui, que veux tu, je suis une citadine, on ne se refait pas !😉

Eloignement en Guadeloupe, ce que j’en ai pensé

Pour te donner mon sentiment, je vais te parler d’une situation que j’ai vécue en vacances en Espagne cet automne et qui m’a inspirée… Pendant un match de foot ! Dit comme ça, ça peut surprendre mais je t’assure qu’il y a des similarités :

Tu es de passage à Barcelone et pile à ce moment, il y a un match de ligue des champions du Barça et en plus, il reste des places !… mais tout en haut de la plus haute des tribunes. Le foot, ce n’est pas trop ton truc, et en plus, tu as le vertige… Et bien l’expatriation en Guadeloupe, c’est un peu comme assister à ce match :

1/ Tu saisis l’opportunité : c’est une chance que ça t’arrive. Tu te dis qu’il y en a beaucoup qui aimeraient avoir ta place mais ne peuvent pas y aller. Il ne faut pas hésiter!

2/ Quand tu arrives devant le stade, tu es contente, tu vas vivre au rythme du match, c’est excitant !

3/ Arrivée dans la tribune, Wow! c’est haut! Tu te demandes bien comment tu vas faire pour rester là!

barcelonne.blog

4/ Après quelques minutes, ça va un peu mieux, tu commences à t’adapter à la hauteur.

5/ Tu n’es quand-même pas très bien alors, pour que ça passe mieux, tu essaies de te concentrer sur le jeu.

6/ Tu parviens même à voir le côté positif en te disant que ta vue aérienne en vaut la chandelle.

7/ Sauf que le foot, c’est pas ton truc. Le nombre de buts est limité. Certes, il y a des temps forts que tu sais apprécier mais il y a un goût de trop peu pour la durée du match. Toi, tu préfères le handball, il y plus d’actions de jeu en moins de temps, on ne s’ennuie jamais.  Et là, qu’est-ce que tu t’ennuies !

8/ OK, il y a des moments où les minutes passent comme si c’était des secondes. Mais la plupart du temps, tu te dis que ce n’est pas possible que ça passe aussi lentement.

9/ Et bien entendu, tu ne peux pas te plaindre. Tu es entourée de fans venus spécialement assister au match. Beaucoup d’entre eux ne comprennent pas que tu ne partages pas ce moment incroyable.

10/ Tu voudrais bien quitter le stade pour aller faire autre chose mais ta place tu l’as payée tellement cher qu’il n’est pas question d’abandonner !

11/ Bon allez ! Détends-toi ! C’est pour une durée limitée, tu vas y arriver !

12/ A la mi-temps, tu te dis que ça y est tu as fait la moitié, tu commences à anticiper la sortie du stade et ce que tu vas faire après.

13/ Du coup, tu décroches, tu pars dans tes pensées.

14/ Les belles actions de jeu te font revenir au direct. Mais le soufflet redescend aussi vite qu’il est monté et tu te demandes sincèrement ce que tu fais là…

15/ A la fin du match, tu es fière de toi, tu as tenu!! Tu vas pouvoir rentrer.

16/ Tu n’aimes toujours pas le foot et tu as toujours le vertige mais tu l’as fait. Par contre, tu ne le referas pas.