Je me mets au surf #1

Quand on habite sur une île, il faut en profiter ! Et des activités aquatiques, ici, ce n’est pas ce qui manque. J’ai donc décidé de me mettre au surf.

Ce choix est loin d’être anodin. J’aurais pu me mettre au pédalo mais comme je le révélais dans l’article précédent, je suis savoyarde d’origine et j’ai une revanche à prendre sur le snowboard… En fait, je n’ai absolument JAMAIS réussi à en faire (la vérité, c’est que j’ai essayé plusieurs fois entre 15 et 21 ans et qu’au bout d’une demi-heure sur les fesses à chaque fois, j’ai rendu la planche..). Ouh là là, rien que d’y penser ça m’agace !

surf, vivre sur une île...pour une citadine, Guadeloupe, Grande Terre

Ma revanche sur le snow commence ici !

J’ai trouvé un super prof qui me propose un forfait 5 séances. Je m’imagine déjà glisser sur les vagues comme Stéphanie Gilmore et en parlant de sport sur ce blog, je fais plaisir à ma maman prof d’EPS qui se demande où est passée la sportive que je suis..

Voici, le récit de mon apprentissage après deux séances. Pour toutes celles et ceux qui fantasment sur ces sportifs, sachez qu’ils sont également passés par là et que la coolitude du surfeur est loin d’être accessible à tous…

Séance 1 : tu ressens les premières sensations

Pour le premier cours, j’ai une planche XXL pour pouvoir tenir en équilibre. Olivier, mon prof m’explique qu’une fois entrée dans la zone de surf, je peux essayer de me lever de la planche mais sans obligation. A la première vague, je reste donc allongée, les premières sensations sont là, je sais tout de suite que ça va me plaire !

Par contre, après il faut remonter le courant… ça prend plus de temps que la glisse (10 minutes vs 30 secondes quand-même!) et ça fait mal aux bras. On m’avait prévenue que je prendrais 4 vagues en deux heures. C’est peu mais je reste motivée ! Et j’arrive même à me lever à moitié ! Vivement la prochaine séance !

Surf, Vivre sur une île...pour une citadine, Guadeloupe, Grande Terre

Mon niveau au premier cours.. Il paraît que je m’accroche un peu trop à ma planche..

Séance 2 : on revient sur Terre

Alors déjà, j’ai du attendre une semaine, nos bras ont des muscles insoupçonnés qui se sont réveillés au lendemain de la première séance. Impossible d’enchaîner !
Au briefing, je m’aperçois de la catastrophe de mon analyse de l’environnement quand le prof annonce qu’il y a beaucoup plus de courant que la dernière fois alors que j’ai l’impression que les vagues sont toutes petites…
Bon bon bon, ça commence bien. Et ça ne s’arrête pas là puisque le courant est tellement fort ce jour là qu’il m’emmène dans la zone de surf sans que je m’en aperçoive! Et là, c’est roulé-boulé dans les vagues ! Impossible de m’en sortir! Je me suis même demandée comment j’allais faire pour ne pas finir noyée !

Après cette mauvaise expérience, je décide de retourner sur le bord. Mais Olivier me pousse à repartir. Il me rassure en me donnant quelques conseils pour ce genre de situation et finit par m’annoncer que de toute façon, ici, je ne crains rien, j’ai pieds tout le long (trop la honte ! Je ne lui dis surtout pas que j’ai paniqué).

Allez, je remonte en scelle après ma chute et là, miracle ! Je tiens debout sur la planche jusqu’à la fin de la vague !!! Il parait que j’ai fait tout faux mais je m’en fiche, j’ai réussi :).

Surf, vivre sur une île...pour une citadine, Guadeloupe, Grande Terre

Ma planche ! sans moi..

Conclusion

J’arrêterais mon récit sur cette bonne note. La séance avait commencé 20 minutes avant et je préfère taire la suite du cours.
Mais si je devais résumer cette première expérience, je conclurais en deux points :
– J’ai appris à persévérer et tout d’un coup, j’ai compris le calvaire que les non-sportifs ont du vivre toute leur scolarité quand on t’interdit d’abandonner pendant les cours d’EPS.
– J’ai aussi réappris à détester quand cette espèce de m… de 12 ans est venue me narguer en surfant comme une pro alors que je n’étais même plus capable de ramer pour rentrer…

Il me reste encore trois séances. Je continue mes efforts et une fois que je les aurais écoulées, je vous dirais si je suis faite pour le surf ou pas !

Pour les cours

Ecole de surf où je vais : No Comply
http://www.guadeloupe-surf.com/

Sinon, allez voir à la plage du Helleux, à Sainte-Anne il y a des cours tous les jours, vous trouverez toujours un prof pour vous faire débuter.

Publicités

N'hésite pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s