La Soufrière : c’est fait !

Ça y est ! J’y suis allée ! Je suis montée au sommet du volcan ! Mon quota de randonnées à dénivelé est atteint (avis aux copains qui vont venir prochainement : ne comptez pas sur moi pour y retourner!).

volcan, la soufrière, Basse Terre, Guadeloupe, randonnée

Vue en sortant du bois qui mène à la Soufrière. J’aurais dû m’arrêter là..

Pour cette fois, on a bien sûr mis toutes les chances de notre côté en choisissant le plus beau jour de la semaine, mais on était un peu plus à la cool que le jour où on a du se rabattre sur les chutes du Carbet. Pas de réveil à 5h du mat’ mais départ à 7h30 pour y être à 9h, heure à laquelle le parking était déjà plein à craquer…

Pour changer, on a constaté sur la route que la Soufrière n’était pas dégagée mais tant pis, le temps est tellement changeant que tout peut arriver pendant l’ascension, autant tenter sa chance.

Est-ce que j’ai aimé cette balade ? Non. Pas parce que je n’aime pas marcher, mais parce qu’il a plu tout le long et que je trouve ça désagréable (tiens, ça me fait penser qu’à chaque fois que je me motive pour aller marcher, il pleut… je suis sûre que c’est un signe!). On l’avait anticipé, tous les sites et guides qui parlent de la randonnée conseillent d’apporter un imperméable mais j’aurais préféré ne pas avoir à m’en servir…

Et contrairement à une cascade, où on peut se baigner, une fois arrivé en haut du volcan, on n’est jamais assuré d’être récompensé par une super visibilité. Dans notre cas, on ne voyait rien. Qu’est-ce que je me suis sentie roulée !

volcan, la soufrière, Basse Terre, Guadeloupe, randonnée

Vue d’en haut…

Non, vraiment, l’accomplissement de soi en essayant d’aller toujours plus haut EN MARCHANT, ça me dépasse.

Les points positifs ? Si si, ils existent !

Je râle je râle mais je dois admettre qu’il n’y avait pas que du négatif. Pour commencer, l’odeur du soufre n’est pas difficile à supporter et si elle ne vous dérange pas, vous pourrez vous arrêter un peu et observer la fumée qui sort sous forme de Geyser (n’oubliez pas votre petite laine parce qu’il fait vite froid). Et l’accès est sécurisé, tout le monde peut y aller. Niveau difficulté, je m’étais préparée à galérer mais non. C’est la bonne surprise de la balade. D’ailleurs, je ne vous le conseille pas mais on a même croisé quelques marcheurs en tongs qui n’avaient pas l’air de souffrir. Et d’autres fous furieux faire l’aller-retour en courant mais ça, c’est un autre débat…

Je vous laisse avec ces quelques photos et je remercie JJS, avec qui j’ai fait la randonnée et qui, contrairement à moi,  a sauvegardé ses fichiers sur un ordinateur qui n’a pas planté…

un peu avant le sommervolcan, la soufrière, Basse Terre, Guadeloupe, randonnée

Un peu avant le sommet

volcan, la soufrière, Basse Terre, Guadeloupe, randonnée

Le soufre qui sort du volcan

volcan, la soufrière, Basse Terre, Guadeloupe, randonnée

Il me semble que ça s’appelle la coulée

volcan, la soufrière, Basse Terre, Guadeloupe, randonnée

Avec le temps qu’il fait, les arcs en ciel ne sont pas rares

Se rendre au volcan

Compter entre 1h45 et 2 heures de marche pour atteindre le sommet.

Publicités

2 réflexions sur “La Soufrière : c’est fait !

  1. Merci pour cet article qui mets de bonne humeur 🙂 Oui oui oui je peux m’amuser de tes déboires avec la pluie car il semble que vous soyez toutes deux touchées par ce fléau 🙂 La randonnée a l’air trés belle néanmoins! (quand à ceux qui courent…oui je ne comprends toujours pas ça…). Bonne journée!

N'hésite pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s