Une parisienne en deuil sur son île

Vers 17h30, je rejoignais des amis parisiens sur la plage quand ils m’ont annoncée les 1ers attentats. Leurs amis venaient aux nouvelles pour savoir comment ils allaient. Même de loin, c’est proche, c’est un choc.

Dans ces quartiers, j’y passais toutes mes soirées. Ils sont le symbole de notre société : mixte, ouverte sur les autres, tolérante, joyeuse. Encore plus que Charlie Hebdo, ces attentats m’ont bouleversée, me donnent envie de m’engager :

Ce commentaire du New York Times représente tout ce que j'aime

Ce commentaire du New York Times a tout dit

Pour défendre ce mode de vie, ce weekend, même si le cœur n’y était pas, je suis sortie. C’est ma manière à moi de résister.

Qu’est-ce que je peux faire ?

Aujourd’hui, pour être parée à toute éventualité et pour défendre cette liberté que j’aime tant, ma question, c’est :  « à mon échelle et pour la société dans laquelle je vis, qu’est-ce que je peux faire ? » Aucune volonté de haine ou de vengeance, pas de surenchère. Mais comment prévenir, anticiper ?

Je m’explique. Mon métier de base, c’est la communication (veille médias 24/7 pour des marques pour être plus précise). Plusieurs fois, en équipe, nous avons pu éviter les crises, les articles scandaleux, détecter de faux comptes censés décrédibiliser une entreprise. Quand j’entends que c’est grâce à la communication que Daesh recrute (ils ont leur agence, leur marque, sont au top sur les réseaux sociaux), j’ai envie de mettre mes compétences au profit « des gentils », de faire quelque chose pour ma patrie.

Rien de précipité, encore moins « chacun de son côté ». Et surtout, je crois qu’aujourd’hui, on ne peut plus attribuer toutes les responsabilités à l’État, aux différentes politiques étrangères menées, à l’UE,… et attendre d’eux qu’ils fassent tout le travail (Ils sont déjà repartis en campagne en s’appropriant l’évènement et se critiquant par médias interposés… d’une  nullité sans nom ces politiques. Sans aucune exception.).

J’en suis au stade de réflexion, je ne sais pas où ça va me mener, ni même si je vais agir. Mais j’ai pris conscience que ce pays est le mien et que c’est à moi de m’interroger sur son avenir et sur ce que je veux pour lui.

Je ne voulais pas écrire cet article, seulement partager les billets des autres pour afficher mon soutien. Mais le bilan qui s’est alourdit un peu plus au fil des heures et les visages des victimes de cette atrocité m’ont tellement atteinte que je n’ai pas pu passer à côté.

Mercredi, le blog reprendra ses activités en Guadeloupe. Aujourd’hui #prayforparis.

Publicités

11 réflexions sur “Une parisienne en deuil sur son île

  1. Cet article me fait pleurer… Bravo pour ta réaction!! !et on se sent tous d’une tristesse infinie depuis samedi . Que faire ?comme tu le dis si bien.Continuez à vivre et apprécier ce pays qui est le notre.
    Merci de nous faire partager l’article du NYTimes. Marine

  2. Je te rejoins complètement et je me suis posée la même question: « Qu’est-ce que je peux moi, à mon échelle, faire pour aider les autres?  » Si chacun de nous se posait cette question, je crois qu’on avancerait bien mieux et bien plus vite. Des bisous.

  3. Je comprends ton point de vue. Être loin de son pays en ces temps de crise rend les choses difficiles à vivre.. Personnellement, c’est mon job actuel d’éduquer les jeunes, de leur faire comprendre l’importance de la solidarité et l’importance d’éviter les amalgames qui mènent à d’horribles choses. xx

  4. Je suis très touchée par ton article et celui du NY times est très juste. J’espère qu’on trouvera des réponses à nos questions, en attendant porte toi bien bisous

  5. Très joli texte… La France un magnifique pays où l’on a tous l’opportunité d’être éduqués pour devenir des citoyens libres sans dieu ni maître, libre de penser, de s’exprimer et, nous l’oublions parfois, de décider de notre futur.

N'hésite pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s