Quitter l’île pour une autre #5 : Saint-Martin, la festive aux deux nations

Pour Pâques, j’avais grand besoin de fêtes et de sorties, raison pour laquelle je suis allée à Saint Martin. Oohoh! Je n’ai pas été déçue! J’étais de sortie tous les soirs :). Bon, je ne vais peut-être pas vous raconter ma vie au bar mais je vous donnerai quelques adresses sympas à la fin de l’article.

avion, atterrissage KLM, Saint Martin

Voici l’attraction phare de l’île. C’est impressionnant ! Les avions sont tellement près que je me suis baissée la première fois !

Saint-Martin à la particularité d’être coupée en deux avec la partie française, encore un peu sauvage et préservée et la partie hollandaise, tournée vers le tourisme de masse U.S, beaucoup plus urbanisée mais aussi plus animée. Ceci-dit, je trouve que les sites français se tournent de plus en plus vers le tourisme américain et en perdent de leur charme et de leur authenticité.

Happy Bay, Saint-Martin, plage

Happy Bay, du côté français

friar's bay, saint martin, plage

Pas loin de Friar’s bay, sur la partie française

Philipsburg, Saint Martin

Le contraste hollandais avec Philipsburg

saint martin, casino, maho

Du côté hollandais à Maho, devant un casino

On surnomme l’île Friendly Island. C’est bien vrai…quand on est anglo saxon! Pour être bien accueilli, mieux vaut parler l’anglais, -malheureusement-surtout du côté français. La palme de la méchanceté revient à la Loterie Farm où on était venus pour de l’acrobranche et où l’hôtesse a changé de visage quand elle a entendu notre langue. Idem au Yellow Beach bar de l’ilet Pinel où on aurait pu s’asseoir pour un café à 14h30 à la fin du service en employant la langue de Shaekspeare… (Véridique, pour les français, toutes les tables étaient réservées alors qu’il n’y avait plus aucune embarcation qui arrivait et que le couvert n’était pas mis.. Un saisonnier nous a dit après que l’ambiance dans ce bar n’était pas top, on valide!). Je dois quand-même faire une exception pour Grand Case, la ville gastronomique des Caraïbes où on a très bien été accueillis, notamment au Calmos café où on a passé de très bonnes soirées. Mais pour ne plus être « discriminés » on a opté pour l’anglais partout où on allait, même du côté français.

Je suis restée cinq jour, c’est suffisant pour faire le tour et en profiter. Du côté hollandais, la capitale Philipsburg a des airs de marina du sud de la France que j’ai appréciée pour me balader. Le fort Wilem permet de la voir de haut. Côté français, l’anse Marcel, Friar’s bay , la plage du Galion et Happy bay sont magnifiques. L’ilet Pinel est un « must see » mais il devient surexploité et sa réserve naturelle est de moins en moins respectée (on a vu des touristes nourrir et essayer d’attraper les iguanes alors qu’il est indiqué partout que c’est interdit).

ilet pinel, saint martin, plage

L’ilet Pinel, avec ses transats partout et peu de place pour poser sa serviette.

Philipsburg, saint Martin

Philipsburg, la capitale de la partie hollandaise

Je ne pensais pas revenir, il y a d’autres îles à faire dans les Caraïbes. Mais au troisième jour de visite, mes plans ont changé quand j’ai gagné un séjours de 4 nuits au Westin! Je crois que j’ai oublié de vous préciser que Saint Martin était l’île des casinos et des jeux de hasards. Chance du débutant ou feinte pour me faire jouer plus, je ne saurais vous dire, mais j’ai gagné !:) Hihi ! Je n’ai pas eu le temps de faire Saint-Barthélémy et Anguilla, qui sont juste à côté. Ce sera l’occasion 😉

Pour profiter un peu plus du voyage, n’hésitez pas à aller voir mon album sur FB

Sortir

Partie française : Le Calmos Café, boulevard Grand Case, à Grand Case

Il est ouvert toute la journée mais le meilleur moment es celui de l’apéro.

Partie hollandaise : à Simpson Bay sur Welfare Road

Pour boire des verres à tout moment : Toppers
C’est ambiance très américaine avec des karaokés non stop et le bar ne désemplit pas.

Pour une bonne ambiance avant et pendant le dîner : Pizza Galley
Les propriétaires sont canadiens et supers sympas

Publicités

5 réflexions sur “Quitter l’île pour une autre #5 : Saint-Martin, la festive aux deux nations

  1. Bonjour
    Pour faire écho à tes quatre nuits gagnées au Westin, moi aussi j’ai gagné mais c’était simplement un jeu pour te vendre du time-share dans leur hotel au fort accent américain : donc non merci , en 5 jours moi aussi j’en ai assez vu, je suis pas très bringeuse et les plages sont bof par rapport à la Guadeloupe donc je n’y retournerai pas, d’autant que St Barth est en direct de Pointe-à-Pitre…

N'hésite pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s