Je me mets au golf !

Bon, j’avoue, dit comme ça, ça fait un peu « Marie-Chantal ». D’ailleurs, si on m’avait dit un jour qu’un sport catalogué bourgeois qui en plus m’endort devant la télé me plairait, je n’y aurais pas cru. Et pourtant, je m’y suis mise et j’adore ça ! C’est ouf !! Au départ, c’était juste pour profiter de l’offre Pass Go for golf que proposait le complexe de Saint-François. 59€ pour 4 cours et 4 accès supplémentaires au practice avec matériel fourni, c’est une affaire !

golf, saint-françois, guadeloupe

Allez, c’est parti pour ma première séance collective. On commence par distinguer le club de précision du club de « tir », on enchaîne sur la position des mains et du corps par rapport au club et on apprend quelques mots de vocabulaire dans la foulée.

Très vite, on arrive sur le green pour du travail de précision (quand la balle est proche du trou). C’est un peu comme au mini-golf, j’y arrive ! On termine le cours sur le practice, c’est plus dur.

funny gifs

On essaie de reproduire le swing pour pouvoir lancer la balle. Ce n’est qu’à la quatrième séance que je réussis correctement à soulever ma balle ET en fonction de l’objectif de tir que je me suis fixée. Mais je ne suis pas la seule, on passera au moins 15 minutes par cours à réviser les bons gestes. Sauf MaSuperMoitié qui réussit du premier coup (pour changer… Si tu veux en savoir plus sur MaSuperMoitié, je t’invite à aller voir ici). Ecoeurant.

golf, saint-françois, guadeloupe

Pour le practice, faut s’accrocher

Pire, il fait son modeste quand tu le regardes sidérée, en te disant que sa main n’était pas où il faut et que blablabla… qui fait que ce n’est pas parti où il fallait (alors que c’est allé exactement où il voulait). J’en profite pour passer à un message aux personnes qui réussissent tout du premier coup face à ceux qui en bavent : ACCEPTEZ-LE ! Ne vous trouvez pas des défauts pour arrondir les angles, c’est encore pire !

Il ne s’arrête pas là ! Il te regarde faire ton swing et vient te dire pourquoi toi tu n’y arrives pas ! Il a cru bien faire mais quand il m’a entendu le traiter de tous les noms d’oiseaux, il a compris qu’il n’aurait pas dû... Mais maintenant, il sait que si je prends des cours avec des inconnus, c’est parce que mon niveau de tolérance de la remarque est plus élevé qu’avec un proche.

golf, saint-françois, guadeloupe

Toujours est-il que le club de Saint-François a eu une bonne idée en proposant cette initiation. Je trouve l’accès à ce sport tellement cher que je n’aurais jamais essayé autrement. Et grâce au tarif proposé maintenant que j’ai obtenu mon Pass, je suis bien décidée à y aller très souvent !

Par contre, je n’ai toujours pas la patience de regarder un tournoi à la télé… ni en vrai.

Golf de Saint-François

Avenue de l’Europe – 97 118 Saint-François
Pour les tarifs, je vous laisse consulter leur site, la grille est presque faite au cas particulier

Publicités

Quitter son île pour une autre #3 : quelques jours en Martinique

Bonjour lecteur. Le moment râlinette est terminé mais je reste sur le même sujet : les vacances ! Cette semaine, je vais parler un peu de la Martinique. J’avais quelques jours de vacances la semaine dernière et je me suis dit qu’il était temps d’aller voir un peu plus au sud de chez moi. De la Guadeloupe, le temps de vol n’est pas long (25 minutes avec Air France, 35 minutes avec Air Antilles). Je pourrais être tentée de comparer les deux îles mais quand on vient pour des vacances, on n’est pas dans le même état d’esprit que si on vient pour y vivre. Par contre, s’il y a une différence qui m’a frappée dès mon arrivée, c’est le côté très urbain de la Martinique. Ce qui est logique puisqu’ils sont 20 000 de moins pour une surface un tiers moins grande.

Séjourner en Martinique : Trois-îlets, la station balnéaire

Pour dormir, mon choix s’est porté sur Trois-Ilets, la commune touristique par excellence. J’aurais pu aller ailleurs pour l’authentique mais je l’ai déjà à la maison et je voulais être dépaysée autrement. Les plages sont superbes, il y a un golf où il est permis de se promener et j’étais là au moment des Floralies, une manifestation florale qui revenait après 30 ans d’absence.

trois ilets, Martinique, ile, Caraïbes, Antilles

Les trois ilets de la ville

floralies, trois ilets, Martinique, ile, Caraïbes, Antilles

Les floralies

floralies, trois ilets, Martinique, ile, Caraïbes, Antilles

Un autre bouquet

J’ai aimé

Les noms sympas de la Martinique

En Martinique, ils ont de l’humour. Voici quelques noms que j’ai croisés sur la route :

  • les villes de Trinité et Saint-Esprit. Je me suis même arrêtée à Saint-Esprit juste pour le nom . C’est un bourg très charmant;
  • Le nom du Morne Gallochat;
  • La ravine Fonds Massacre (quoique j’aimerais pas vivre à côté);
  • Et mon préféré : le panneau Canal Cocotte;

    humour, Martinique, ile, Caraïbes, Antilles

    Sympa aussi celle-là..

Je n’ai bien sûr aucune idée de la signification des appellations (sauf pour les villes) et si je t’ai vexé martiniquais, sache :

  • qu’en Guadeloupe, au bout des « Grands Fonds », tu te retrouves aux « Abymes »;
  • Que mes parents habitent Gruffy ;
  • Que ma grand-mère habitait à côté de Tesseins

J’ai mis quelques noms lol sur mon compte Instagram si veux aller voir, n’hésite pas !

Qu’il fasse gris

Il y aura peu de photos carte postales, on a eu trois jours de gris pour notre plus grand bonheur. On a perdu 7°, et ça aussi, c’est dépaysant.

J’ai moins aimé

Le bémol du côté hors saison. Comme dans les stations de ski fermées, sur les spots touristiques, certaines fois, il n’y avait personne. Certains doivent penser que c’est génial mais quand on habite la Guadeloupe et qu’on recherche de la vie et de l’animation, ça fout un peu le cafard..

Martinique, ile, Caraïbes, Antilles

Un spot touristique désert…

trois ilets, Martinique, ile, Caraïbes, Antilles

Pas de bar de plage pour boire des canons 😦

La semaine prochaine, je rentre dans les détails des visites.