Circuit Basse Terre #1 dans les hauteurs de Capesterre

Je me rends compte que le temps passe vite et que je fais beaucoup plus de choses que je n’en publie ! Du coup, je vais regrouper quelques activités sympas à faire sur une même journée que j’ai testées avec les copains-touristes. Ce circuit peut être une alternative sympa pour ceux qui ne randonnent pas de la folie du côté des chutes du Carbet.

1. Aller voir la chute du Carbet facile

On ne peut pas s’y baigner mais elle est impressionnante. On y est en 15 minutes sans peiner.

chute carbet, basse terre, guadeloupe, Vivre sur une ile...pour une citadine

Chute du carbet 2. C’est à ce niveau qu’on se gare

2. Se baigner au bassin paradise (10 min. aller)

Sur le même parking que les chutes du Carbet, un peu avant le pont (en  redescendant). L’eau est transparente et le bassin suffisamment grand pour que tout le monde puisse se baigner.

bassin.paradise (Copier)

Et en remontant la rivière, il y a une petite source chaude pour vous détendre (compter 15 min.). Si vous avez la chance d’être seuls, c’est royal !

3. Aller voir le lac Grand-Etang

J’en avais parlé dans cet article. L’endroit est beau et reposant. Mais mieux vaut éviter de s’y arrêter trop longtemps à cause des moustiques.

lac grand étang, basse terre, capesterre, guadeloupe

4. Et s’il vous reste un peu de temps….

Pour une visite originale :  visiter le jardin de Cantamerle

Il est sur le chemin en descendant. Le mec est complètement perché mais hyper calé sur les fleurs et les épices qu’il fait pousser. Ce qui rend la visite assez fun !

jardin cantamerle, guadeloupe

Pour se reposer : aller voir la plage de Bananier

Pour  son sable noir d’origine volcanique. Par contre,  je ne conseille à personne d’aller au bar/restaurant Le Rivage. Les propriétaires ont été odieuses et peu flexibles à chaque fois qu’on est venus pour un verre.

 

Publicités

La fausse bonne idée des chutes du Carbet en alternative à la soufrière

Je n’aime pas la randonnée, je n’ai jamais aimé. J’ai beau être originaire de la montagne, rien n’y fait. Quand j’étais petite, j’y allais tous les dimanches. J’ai détesté. Mais quand des savoyards viennent en Guadeloupe et n’aiment pas trop lézarder sur les plages ou se baigner dans la mer, il faut trouver des alternatives. Ça tombe bien, on a des paysages un peu montagneux avec un volcan.
Ce qu’il faut savoir, c’est que le meilleur moment pour aller sur la Soufrière se situe très tôt dans la matinée. Et que même si la météo annonce un temps super, on ne peut jamais prévoir le temps qu’il fera une fois sur place. Pas de problème, dans un élan d’enthousiasme, je propose de les accompagner ! Me lever à 4h30 pour aller marcher, j’aime moyen mais je n’ai jamais fait de volcan, c’est l’occasion.

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, vivre sur une île...pour une citadine, guadeloupe

La vue sur mer le matin à 6h

Une fois sur place, on comprend très vite qu’on n’ira pas sur le volcan aujourd’hui. Hors de question de refaire 1h30 de voiture pour rentrer, les chutes du Carbet sont à côté, on choisit cette alternative.

chutes carbet, vivre sur une île...pour une citadine, Guadeloupe, basse terre

La vue dégagée…

Sur les trois chutes, la première est celle qui se situe le plus haut. En regardant la carte, on voit qu’on peut récupérer un chemin qui nous amènera au volcan en une heure. « Une heure de plus, c’est faisable », s’est-on dit !

Mais RIRES ! On ne savait pas ce qui nous attendait !

Il n’était pas encore 7h quand on a lu les panneaux, on n’a donc pas vu que l’accès à la 1ère chute était difficile. Au-delà de la montée sacrément raide, on a eu des via ferrata improvisées, des rochers à escalader pendant 1h45 et la pluie à supporter (une forêt tropicale, ça mouille) ! Autant vous dire qu’avec nos baskets prévues pour se balader, on en a bien bavé.

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, vivre sur une île...pour une citadine

Escalade improvisé

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, vivre sur une ile...pour une citadine

Via ferrata suprise !..

Pour relativiser, j’en ai un qui m’a quand même sorti le « mais regarde comme c’est joli ! Tu te retrouves avec la nature dans une forêt tropicale, c’est unique… ». Pff ! La beauté de la forêt ! Je suis en train de souffrir, qu’est-ce que tu veux qu’elle me fasse la beauté de la forêt?!!! Je n’ai vraiment pas mis longtemps à me rappeler pourquoi je n’aimais pas marcher.

En plus, il y a une mini chute pas très loin de l’arrivée qui nous a fait croire qu’on était arrivés. Ce qu’on ne savait pas, c’est qu’à partir de cette fausse joie, on a vécu les 20 dernières minutes les plus difficiles de notre « balade ». Bref, c’était terrible.

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, Vivre sur une ile...pour une citadine

La fausse joie

Et comme la vie est parfois injuste, quand on est arrivés en bas à la voiture, il faisait beau.
Et la soufrière était dégagée…

chute carbet, basse terre, guadeloupe, Vivre sur une ile...pour une citadine

Chute du Carbet 2. C’est à ce niveau qu’on se gare

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, vivre sur une ile...pour une citadine

Chute du Carbet la plus haute (n°1). Super vue !

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, vivre sur une ile...pour une citadine

Un balisier. Pas la peine de venir jusqu’ici pour en trouver, ils en vendent à l’aéroport..

chutes carbet, basse terre, guadeloupe, vivre sur une ile...pour une citadine

Les deux chutes vue d’en bas à l’arrivée… Pourquoi je suis montée ?!!

Chutes du Carbet à Basse Terre
https://www.google.com/maps/search/chutes+du+carbet+%2B+google+map/@16.1734404,-61.5794358,11z

Je ne le savais pas mais une participation financière est demandée et diffère en fonction de la saison.
http://www.guadeloupe-parcnational.fr/?Les-Chutes-du-Carbet
Accès à la deuxième chute : 20min. Randonnée facile et adaptée aux personnes à mobilité réduite.
Accès à la première chute : 1h45. Randonnée difficile.