Quand tu pars sur une île et que tu es une citadine, il te faut des projets !

Comme tu l’as lu dans l’article précédent, je me suis adaptée, mais les contraintes ont dépassé les avantages de ma vie en Guadeloupe. Biensûr, le climat insulaire est clément et les paysages paradisiaques. Mais venir en vacances et vivre quelque part sont deux choses différentes. J’insiste ! Maintenant, si je te dis que j’ai fui ma Savoie natale pour habiter la capitale et que j’ai adoré vivre à New York quand j’ai trouvé Paris trop petit, tu comprendras un peu mieux pourquoi je n’ai pas été à mon aise… Et je pense d’ailleurs qu’il est temps pour moi de partir puisque j’arrive à un stade où je commence à « banaliser » ces choses que n’aime pas, à faire avec au lieu de me révolter.

Avant de partir, je savais déjà plus ou moins que ça n’allait pas être mon « éloignement de Paris » favori. Mais tu penses bien que je ne suis pas non plus partie sur un coup de folie. J’avais depuis quelques temps des projets qu’il était temps de concrétiser.

1/ L’envie d’évoluer

Attention, qu’on ne se trompe pas de sujet. Je n’ai pas fui. J’aimais ce que je faisais, j’avais une place confortable dans mon ancienne boîte (que j’ai regrettée dans les moments difficiles). Toutefois, il arrive un moment où on a envie de plus, d’autre chose. J’en étais là avant de partir et je pense que je n’aurais rien entrepris de moi-même si je n’avais pas eu cette opportunité de me « jeter dans le vide ». Parce que crois-moi, il n’y a pas plus angoissée à l’idée de perdre son job, de se retrouver au chômage, de devoir rentrer vivre chez ses parents et tout ce qui va avec la peur de l’échec que moi.

Non non, je ne me suis pas trompée de logo… La fac des Antilles a un partenariat avec l’IAE de Brest pour différents masters en cours du soir.

2/ J’ai toujours eu envie de faire un blog

Et ce blog, pour évoluer, j’en avais besoin, j’ai toujours eu envie d’en écrire un. Mais le faire sur Paris m’a pas mal découragée. Il y en a déjà tellement ! Pas facile de se faire une place. Alors quand j’ai su que je venais m’installer en Guadeloupe, le sujet était tout trouvé !

blog, vivre sur une ile

3/ Prendre le temps pour un autre projet

Je ne t’en ai jamais parlé mais depuis quelques années, un projet familial me tient particulièrement à cœur. Si tu t’attends au mot enceinte, tu vas être déçu, mon horloge biologique ne tourne pas, j’ai encore mille choses à faire avant d’y penser ! (Futurs recruteurs, Maman, les copines, svp, plus de questions sur le sujet !) Ce projet, c’est le lancement depuis l’hiver dernier d’une société de location saisonnière dans un chalet à la montagne. Ceci-dit, on peut quand-même parler de bébé puisque c’est un projet ultra prenant où tout est à faire ! Exactement comme le blog et la double compétence, si je ne m’étais pas éloignée de ma routine pour quelques temps, je n’aurais jamais pris le temps de le faire correctement.

Avec du recul, si je devais le refaire, je le referais. Aller voir ailleurs est toujours enrichissant, ça permet d’être plus ouvert d’esprit et tolérant. Et ça m’a été bénéfique sur le plan professionnel et sur la possibilité de prendre du recul pour avancer autrement. En revanche, si on me me propose de revenir habiter ici, ça sera non. Une grande ville cosmopolite ok mais pas une île. La Guadeloupe, pour les vacances, avec plaisir, pour y vivre, c’est trop petit.

Ben oui, que veux tu, je suis une citadine, on ne se refait pas ! 😉

Publicités

4 réflexions sur “Quand tu pars sur une île et que tu es une citadine, il te faut des projets !

  1. je vousl souhaite bonne chance pour vos projets futurs, moi j’aimerai bien venir vivre en Guadeloupe mais mon époux non, c’est pour cela que nous venons tous les ans, y passer 6 semaines depuis 16 ANS(nous y sommes actuellement) avec hélas la grève de l’eau et là j’avoue ras le bol mais je ne retournerai pas non plus à Paris, pour moi trop moche et nous vivons pour le moment près de Deauville
    cordialement

  2. Etre né quelque part, c’est toujours un hasard… et vivre quelque part, c’est toujours un choix bien muri ! Mais moi je trouve que cette île est trop urbanisée ! trop polluée ! trop fréquentée !!! Je veux retourner dans ma petite campagne tranquille en bretonie, respirer l’air frais du goëmon !!! Bon vent la citadine, et profite bien de tes futurs projets professionnels et personnels !

    • Oh Katell tu me fais rire ! Je crois les doigts pour que tu rentres bientôt en Bretagne et que tu continues de faire du DIY parce que tes idées idées sont vraiment chouettes !!! Gros bisous !

N'hésite pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s