Road trip dans le Sud et l’Ouest de Porto Rico

Road trip parce qu’ici, sans voiture, on ne peut pas aller bien loin… J’avais le choix entre le nord et l’est de l’île, ses plages paradisiaques et ses îles aux phénomènes bioluminescents, ou le pittoresque et l’authenticité du sud et de l’ouest. Ponce et Mayagez, les deuxième et troisième plus grosses villes se situant au sud-ouest, je n’ai pas mis longtemps à me décider.

Ponce, la perle du sud

Après San Juan, direction Ponce, dans le sud de l’île, réputée pour être « La Perla del sur »… Ah bon ? Vraiment ? Ponce, j’ai dû rater quelque chose quand je t’ai rendue visite mais sache qu’on est en désaccord sur ta description toi et moi. Pour ta défense, je suis arrivée lundi et tous tes centres d’intérêts sont fermés jusqu’au mercredi… Mais quand même, tu aurais pu me le dire. Et puis, une ville fantôme de 250 000 habitants en pleine journée, c’est l’angoisse. Certes, la place centrale est mignonne et le musée d’art vaut le détour. Mais ne pas pouvoir dîner après 20h30 m’a définitivement refroidie sur ce qu’on m’a dit de toi.

Parque bombas,Ponce, Puerto Rico, vivre sur une île, Guadeloupe

Le Parque Bombas, en plein centre-ville

San German

J’avais prévu deux jours pour Ponce et ses alentours, j’ai avancé mon programme pour me rendre à San German, une ville nichée sur une colline dont l’architecture coloniale est restée quasiment intacte. On m’avait dit qu’il me faudrait une demi-journée pour faire le tour mais une grosse heure est largement suffisante. Cela m’a permis de faire un pause sympa avant Mayaguez.

Casa Morales, San German, Puoerto Rico, vivre sur une île, Guadeloupe

La Casa Morales et son design d’influence américaine

San German, Puerto Rico, vivre sur une ile, Guadeloupe

La Plaza Francisco Mariano Quinones, style baroque espagnol

Comme on peut le voir, il y a très peu de piétons dans les rues. Il ne faut pas oublier que c’est la culture made in USA qui prime et qu’il n’y a bien que des touristes pour se promener à pieds par 35°C !.. Ici, tout se fait en voiture.

Mayaguez et es alentours-décors naturels de film

Calquée sur le modèle classique d’une ville américaine, Mayaguez est une ville étudiante dynamique. Il n’y a pas moult à visiter à l’intérieur mais c’est un bon point de chute pour visiter les alentours. Il y a également des plages réputées être le paradis des surfeurs mais je ne les ai jamais trouvées… Si si si, je suis dégourdie et je sais lire une carte ! C’est juste que la mer est moins accessible qu’en France (soit on paie le parking qui mène à la plage, soit paie le restaurant pour avoir vue sur mer, soit on est propriétaire et on a son accès privé : on est au pays du dollar les gars !).
Du coup j’ai laissé tomber et je l’ai fait sans regret parce qu’en changeant un peu mon programme, je suis devenue Indiana Jones dans les caves de Camuy avant de changer de décor pour aller chez Goldeneye le temps de la visite de l’Observatoire d’Arecibo !

Camuy caves, puerto Rico, vivre sur une île, Guadeloupe

Les caves de Camuy existent depuis plusieurs millions d’années.

Arecibo observatory, Goldeneye, puerto rico, vivre sur une île, Guadeloupe

L’observatoire d’Arecibo a servi pour le film Goldeneye

En faisant ces deux visites, je ne le savais pas, mais j’ai gardé le meilleur pour la fin et Puerto Rico restera un très bon souvenir !

Plus de photos sur Facebook

Musée d’art moderne de Ponce – 2325 Ave Las Americas- 6 dollars
Un café super accueillant à San German : Ponto Frio – Ave. Universidad Interamericana 89
Caves de Camuy – 15 dollars pour les adultes pour environ 1h30 de visite (avec guide inclus). Ne pas être pressé, qu’il y ait du monde ou personne, vous attendrez.

https://www.google.com/maps/place/18%C2%B020%2745.9%22N+66%C2%B049%2730.0%22W/@18.346073,-66.825006,17z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0x0:0x0

Observatoire d’Arecibo – 10 dollars pour les adultes. Un peu cher pour 17 minutes de vidéo mais le site est beau – Puerto Rico 625, Arecibo, 00612

Publicités

San Juan : entre histoire et modernité…

…Mais chacun à sa place. C’est en tout cas la manière dont les trois quartiers de la ville « qui se visite » sont quadrillés.

Old San Juan

A l’ouest, le Old San Juan, qui date du 16ème siècle, est comme sorti de nulle part, préservé du monde moderne qui l’entoure. S’il n’y a qu’un endroit à visiter, c’est celui-là. Les bateaux de croisière l’ont d’ailleurs bien compris puisqu’ils font tous escale au port de son isthme. Au programme, le château de Christophe Colomb, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la forteresse San Felipe del Morro et moults cathédrales et musées. Pour être honnête, je n’en ai visité aucun, pas envie..(je n’y peux rien, j’ai toujours décroché en cours d’histoire!). Mais rien qu’en flânant dans la vieille ville, j’en ai pris plein la vue. Les bâtiments sont de toutes les couleurs et les places et parcs où les portoricains se retrouvent pour jouer aux échecs, danser la salsa où faire voler leurs cerfs-volants sont très animés et reflètent un peu plus leur vraie vie que le côté musée du quartier.

Old San Juan, ile, porto Rico, Sans Juan

Le centre culturel dans le Old San Juan

Mairie, old san Juan, vivre sur une ile, porto rico

Place de la mairie

old san juan, porto rico, vivre sur une île

Quartier des musées

Condado

A l’est Condado touche la vieille ville. Quartier art-déco branché par excellence, c’est ici qu’on sort pour dîner et être vu. Tous les hôtels internationaux sont implantés avec casinos à l’intérieur, cocktails de bienvenue offerts et cuisines du monde. L’activité se concentre sur Ashford Street et les plages d’hôtels, qui ont le mérite d’exister dans ce paysage bétonné mais ne sont pas exceptionnelles.

Plage, san juan, Condado, Puerto Rico, vivre sur une île

Une plage typique du quartier Condado

La Isla Verde

C’est en poussant un peu plus loin, dans le quartier d’Isla Verde qu’on peut en profiter un peu. Même s’il ressemble à Condado, cet endroit est un peu plus improbable. Il mélange les rooftops US avec une population locale à 500 mètres de l’aéroport et regroupe toutes les activités nautiques… Bref, le « chilling » à l’américaine pour des portoricains.

Rooftop, Isla Verde, san juan, puerto Rico, vivre sur une ile

Le Brother Jimmys BBQ dans le quartier Isla Verde

En prenant mon temps, trois jours m’ont été nécessaires pour faire le tour. J’inclus ici le mall Las Americas – souvent récompensé pour avoir réalisé le plus gros chiffre d’affaires au monde- qui m’a pris une demi-journée (de 16h à 21h).

On peut toujours rester plus longtemps mais le séjour peut très vite tourner à un « all inclusive » deal que font la plupart des américains du nord-est du pays pour trouver un peu de chaleur. Mais je pense qu’il est inutile d’aller si loin pour ce type de vacances, Porto Rico est une destination chère et il il y a d’autres points d’intérêts autour de l’île qui valent le détour.

Si vous voulez vous faire une idée un peu plus imagée, j’ajoute des photos sur ma page FB.

Sortir à Condado

London bar : 1106 Ashford Avenue – Ambiance fiesta grunge façon Londres
La Placita : Plaza del Mercado. Pas exactement dans le quartier Condado (à une rue près), mais l’endroit le plus animé pour sortir. Le choix du bar importe peu, tout le monde est dehors

Sortir à la Isla Verde

Le Mist – 2 Tartak Street, au 10ème étage du WBC (Water Beach Club). Rooftop piscine cocktails branché.
Le Brother Jimmys BBQ – 6063 Isla Verde Avenue, dernier étage de l’hôtel Hilton. Pour dîner dans un sport bar avec une belle vue et son mechanical bull. Pour danser, descendre au rez-de-chaussée dans le ballroom. Ambiance improbable : tous les âges, tous les styles, tout le monde s’HABILLE, tout le monde s’éclate.